Le secret bien caché des noms de domaine expirés

Le succès de l'ICO de Domraider a mis au grand jour une activité aussi que ancienne que lucrative du secteur des noms de domaine, la récupération de noms de domaine expirés. Il s'agit en réalité de l'un des secrets les mieux gardés des domainers, qui sont probablement eux-même la catégorie de professionnels de l'internet la plus méconnue. Contrairement à ce qui est généralement admis, l'achat et revente de noms de domaine n'est pas le fait de personnes qui ont eu la chance d'enregistrer les meilleurs noms de domaine au bon moment, pour les revendre à prix d'or. Si l'on évince le cas particulier du cybersquatting, à aucun moment il n'a a été aisé d'enregistrer des noms de domaine dont la valeur de revente immédiate était très supérieure à celle de son prix d'achat.

99 % des domainers perdent de l'argent...

Depuis la fin des années 1990, c'est-à-dire depuis que la généralisation du web et donc des noms de domaine, des centaines milliers de domaineurs ou d'apprenti domaineurs ou cru bon d'enregistrer un grand nombre de noms de domaine en vue de les revendre ultérieurement, mais cela n'a jamais marché. Si un nom de domaine est libre à un moment T, c'est que personne n'a voulu le payer à son prix d'enregistrement et il est donc très improbable que quelqu'un veuille s'engager dans une transaction souvent compliquée et coûteuse pour le racheter 10, 100 ou 1000 fois plus cher.

...les 1 % restants évoluent s'approvisionnent dans le stock de noms de domaine expirés

Après coup, il apparaît que la seule stratégie gagnante est celle qui a consisté à racheter des noms de domaine sur le second marché, en profitant d'opportunités ponctuelles permises par le manque de liquidité, mais surtout en analysant les noms de domaine expirés et en tentant de récupérer au meilleur prix ceux qui possèdent du potentiel.

Jusqu'au début des années 2010, les noms de domaine récupérés étaient très majoritairement des noms de domaine à potentiel de marque. Si ceux-ci continuent d'atteindre les plus hautes sommes, ils ont progressivement été détrônés en volume par les noms de domaine pour le référencement. Dans un secteur de plus en plus concurentiel, les experts SEO sont de plus en plus enclins à racheter un nom de domaine possédant un historique intéressant, afin de s'en servir pour faire des liens vers ses propres sites ou les sites de ses clients. Comment obtenir de bons noms de domaine pour le référencement ?

Drop vs. pre-release

Si pour une raison x ou y, un titulaire ne renouvelle pas un nom de domaine, la procédure normale est que celui-ci soit effacé au terme d'une ou plusieurs périodes dépendant de l'extension, et donc accessible à l'enregistrement pour le premier arrivé. En pratique, les noms de domaine en .com, .net et dans les principales extensions sont monitorés par des professionnels qui tenteront des les enregistrer à la seconde où ils deviendront disponibles. Pour ce faire, il n'y a pas d'autre choix que de recourir à un service spécialisé, sur lequel on place une réservation, couramment appellée backorder, selon sa dénomination en anglais. A l'heure actuelle, s'il est très convoité, un nom de domaine en .com ou en .net effacé sera récupéré à 90 % par Snapnames/Namejet ou Dropcatch. D'autres acteurs sont susceptibles également de les obtenir, comme Pool ou Pheenix. Il est à noter que les noms de domaine enregistrés auprès des principaux bureaux d'enregistrement nord-américains proposent aux enchères tous les noms de domaine non renouvelés par leurs clients. Une entreprise comme Godaddy met donc en vente chaque jour des dizaines de milliers de noms de domaine, avec parmi ceux-ci certains étant encore des sites majeurs quelques semaines auparavant.

Pour les extensions secondaires et les cctld, c'est-à-dire les extensions pays, les opportunités sont beaucoup plus limitées et les marchés beaucoup moins concurrentiels. On peut encore ainsi enregistrer des noms de domaine expirés de bonne qualité sans passer par un prestataire spécialisé comme Domraider, mais c'est toutefois de plus en plus rare.

 



Qui sommes-nous ?

piscine-ecologique.com est un site édité par Onlinestrat.fr

Contact

David Chelly
Calle 232, 90
La Canyada Paterna Espagne

NEWSLETTER